Novembre 2020

 

Les Pau­vres Âmes – Expé­ri­en­ces de mort immi­nen­te Malé­dic­tion de la théo­rie du genre

Mes bien-aimés! Je sais que le jour des Pau­vres Âmes est plu­tôt tris­te dans l’Église, les gens por­tent des vête­ments noirs, mais ce que l’Église ens­eig­ne est vrai: il y a des Pau­vres Âmes qui sont encore dans le lieu de puri­fi­ca­ti­on. Leur dou­leur est par­fois sem­bla­ble à cel­le de l’enfer, avec la seu­le dif­fé­rence: elles savent qu’elles sont sau­vées. Avec tou­te puis­sance et tout désir, l’âme est atti­rée vers DIEU quand elle meurt, par­ce qu’elle est une par­tie de DIEU, le souf­fle de DIEU. Elle vou­d­rait s’unir à la beau­té qui est DIEU. Mais ensui­te, elle se rend comp­te de sa dis­tor­si­on par le péché, de sor­te qu’elle se sent tel­lement dépla­cée dans la beau­té et l’harmonie du Ciel qu’elle recu­le et veut fai­re péni­tence au plus vite. L’âme elle-même le récla­me. DIEU ne déci­de pas encore. Voi­là qu’elle ne peut plus retour­ner dans son corps, elle ne peut plus revêtir la robe de péni­ten­te. Elle ne peut plus fai­re des œuvres de péni­tence pour expier ses péchés. Alors elle per­sé­vè­re avec dévo­ti­on, loin de DIEU, dans un état de désir ini­ma­gin­ab­le de DIEU, qui est com­me un feu puri­fi­ca­teur, jusqu’à ce que ses man­que­ments soi­ent répa­rées. Lorsqu’elle est ano­b­lie par cet­te dou­leur, son Ange gar­di­en la prend et la con­du­it au Ciel.

Les Pau­vres Âmes ne peu­vent plus rien fai­re pour elles-mêmes, mais ce qui a mal­heu­re­u­se­ment été oublié, elles peu­vent fai­re beau­coup pour nous. Et nous devons les aider. Nous pou­vons le fai­re en leur mémoi­re, en sup­pli­ant que DIEU ait pitié d’elles, avec des priè­res, des bou­gies sacra­li­sées, de l’eau béni­te – mais pas avec l’eau de béni­te qui est dis­po­nible dans l’Église actu­el­le. Je par­le d’eau béni­te “sacra­li­sée”. Satan devait un … plus

Fermer le menu