Novembre 2022

Les sept Sacrements
Prière efficace

Mes bien-aimés! DIEU a insti­tué sept Sacre­ments et ceux-ci sont men­ti­onnés dans la Sain­te Écri­tu­re. Nous avons le Bap­tê­me, la Con­fir­ma­ti­on, la Sain­te Eucha­ris­tie – le Sacre­ment de l’Autel, la Con­fes­si­on – le Sacre­ment de la Réd­emp­ti­on, l’Onction des mala­des et des mou­rants, l’Ordination sacer­do­ta­le et le Mariage. 

Et voi­là que ceux qui pré­ten­dent con­naît­re la Sain­te Écri­tu­re par cœur – oui, peut-être par cœur, mais pas inté­ri­eu­re­ment – m’écri­vent: „Où est-il écrit que je dois aller voir le curé et lui con­fes­ser mes péchés?“ Lors­que le SAUVEUR fut res­sus­ci­té, Il est appa­ru  aux Apô­tres, souf­fla sur eux – c’est-à-dire qu’Il leur don­na de cet­te maniè­re le SAINT-ESPRIT – et dit: „Rece­vez le SAINT-ESPRIT! Ceux à qui vous remett­rez les péchés, ils leur seront remis; ceux à qui vous les reti­end­rez, ils leur seront retenus.“ 

Si quelqu’un pen­se qu’il peut sim­ple­ment se con­fes­ser pour être à nou­veau prop­re et con­ti­nu­er ensui­te sa vie de péché – oh non, cela ne mar­che pas ain­si. Il faut au moins avoir la volon­té de ne plus fai­re de mal à DIEU. Et com­me nous som­mes des êtres hu­mains et que nous tom­bons sans arrêt, le bon SAUVEUR nous a jus­tement don­né le Sacre­ment de la Con­fes­si­on. Dans l’Église, il est d’usage de se con­fes­ser dans un con­fes­si­onnal. On pour­rait cer­tes se con­fes­ser n’importe où, même en se pro­men­ant, et rece­voir ensui­te l’absolution du prêt­re. Mais un tel con­fes­si­onnal est une bon­ne cho­se, par­ce que l’être fémi­nin, par exemp­le, vient  voir un prêt­re, un hom­me, et a éven­tu­el­lement des cho­ses inti mes à con­fesser. Dans ce cas, il plus

Fermer le menu