La femme dans l’Église

Avec la venue du Mes­sie le rang de la femme a chan­gé fon­da­men­ta­le­ment. Dans l’Ancienne Alli­an­ce, tou­te l’ignominie, jus­te ou injus­te, pesait sur la femme. Mais DIEU a alors réuni dans une femme tou­tes les grâces et l’a élue com­me Mère de DIEU. La femme était-elle aupa­ra­vant exclue au ser­vice ecclé­si­as­tique, elle peut désor­mais être aux côtés du prêt­re com­me col­la­bo­rat­ri­ce et aide précieuse.

Marie, la Mère de DIEU, et les femmes disci­ples de JÉSUS sou­tin­rent la mis­si­on du SAUVEUR en expli­quant elles aus­si aux hom­mes la paro­le de DIEU. Elles étai­ent sou­vent pion­niè­res pour l’action de JÉSUS, ont annon­cé Sa venue et pre­nai­ent soin du bien-être des Apô­tres et des disci­ples. En bref: La femme de l’Église des débuts du chris­tia­nisme pre­nait soin que le ser­vi­teur de DIEU puis­se pour­suiv­re libre­ment l’œuvre de son Maître.

Disciples du SEIGNEUR – Nos religieuses

„Ser­van­tes de la sain­te Mère l’Église“ se nom­ment les femmes et les fil­les qui se joig­n­ent à not­re Ord­re. Com­me disci­ples de JÉSUS elles renon­cent au mon­de et à tou­tes cho­ses de ce mon­de pour se con­s­a­c­rer uni­que­ment à DIEU dans un renon­ce­ment libre. Com­me signes exté­ri­eurs de leur uni­on spi­ri­tu­el­le avec leur divin Époux JÉSUS, elles por­tent un habit bleu et un anne­au portant le nom gra­vé ”JÉSUS”.

Cet­te voca­ti­on et ce maria­ge avec DIEU n’est pas une lub­ie, mais une élec­tion sub­li­me, oui le cou­ron­ne­ment du gen­re fémi­nin. 1 Cor 6,17: „Celui qui s’unit au Sei­gneur est un seul esprit avec Lui.“

Joie de viv­re et gai­eté, natu­rel et humour sont des ver­tus appré­ciées. D’aimer DIEU de tout cœur et sans par­ta­ge est le con­te­nu et la cou­ron­ne de leur vocation.

Si quelqu’un se sent intéres­sé à la vie reli­gieu­se, après un ent­re­ti­en de pré­sen­ta­ti­on favor­able, un séjour à tit­re gra­tuit sera accor­dé pour fai­re con­nais­sance réci­pro­que. Lors du novici­at, qui dure un an en règ­le géné­ra­le, la décisi­on à l’imitation de JÉSUS-CHRIST peut être reconsidérée. 

Pré­cé­dent
Sui­vant
Fermer le menu