Mariage

Le Maria­ge élè­ve l’homme et la femme au rang d’une dignité sacer­do­ta­le au sein de leur famil­le, la plus peti­te cel­lu­le de l’Église. Com­me le con­clut la Genè­se dans l’Écriture Sain­te, DIEU a for­mé la femme à par­tir du pre­mier être humain, qui incar­nait la natu­re pater­nel­le aus­si bien que la natu­re mater­nel­le.

Lors de pro­blè­mes con­ju­gaux ou pour des ques­ti­ons sur l’éducation des enfants, nous som­mes tou­jours prêts à par­ler et à don­ner des con­seils uti­les.

Dans le Sacre­ment de Maria­ge cet­te sépa­ra­ti­on est sur­mon­tée, Mc 10,7 sq.: „C’est pour­quoi l’homme quit­te­ra son père et sa mère et s’attachera à sa femme, et ils seront deux dans une seu­le chair. Ain­si ils ne sont plus deux, mais une seu­le chair. Ce que DIEU donc a uni, que l’homme ne le sépa­re point.”

Famille – Planning familial

Avec la mis­si­on de DIEU: „Crois­sez et mul­ti­pliez-vous!“, la famil­le est un irrem­pla­ça­ble ”rouage d’horloge” de la créa­ti­on. DIEU n’a jamais impo­sé com­bi­en d’enfants doit avoir un coup­le. C’est aux époux seu­le­ment qu’il incom­be de prend­re cet­te décisi­on. Cela doit être jus­tement un oui sans con­train­te, joyeux, réflé­chi. En out­re l’homme doit s’adapter aux cir­con­stan­ces et à ses pos­si­bi­lités.

Hom­me et femme sont des con­joints aux mêmes droits. L’amour dés­in­téres­sé réci­pro­que les con­du­it à la vraie joie matri­mo­nia­le et assu­re aux enfants un nid douil­let.

Fermer le menu