Juil­let 2021

Un lieu merveilleux

Il y a un mot si beau, dans lequel se résu­me tout le mys­té­rieux, ce que DIEU a vou­lu pour nous. C’est le mot “Para­dis”. Le Para­dis signi­fie: la beau­té d’un jar­din au prin­temps, en été et en au­tomne; la paix ent­re l’homme et l‘animal, ent­re l’homme et la femme; la paix avec soi-même et sur­tout la paix ent­re DIEU et l’homme.

Tou­te la natu­re est cen­sée nous rap­pe­ler le Para­dis. Tou­tes les créa­tures de DIEU nous invi­tent à oublier nos vains sou­cis et à entrer dans not­re prop­re cœur, que DIEU a créé pour Lui et pour nous com­me un Para­dis. Si DIEU habi­te en nous et fait de no­tre âme un Para­dis, alors le mon­de exté­ri­eur peut aus­si deve­nir pour nous ce qu’il était pour Adam – un Paradis.

„Com­me tou­tes les cho­ses, que Tu as con­çu, mon DIEU, sont mer­veil­leu­ses. Nous nous réjouis­sons des fleurs, du par­fum des her­bes, de la lumiè­re du soleil, du pas­sa­ge silen­cieux des corps céles­tes, de la gran­de et mer­veil­leu­se lumiè­re au fir­ma­ment du ciel, la lune. – Ne devr­i­ons-nous pas nous réjouir avec les oi­seaux, nous réjouir des sai­sons, Te remer­cier, DIEU, et T’admi­rer pour Ta gran­deur incom­men­sura­ble et Ta tou­te-puis­sance?“ – Jus­tement lors de Ses fêtes, nous pou­vons rend­re grâce et  lou­er plus

 
close

Sermon de
l’Évêque-à-l’Épée

Écrit mensuel

Fermer le menu