Mars 2024

Monatsbrief-fr-neu

L’Apôtre André

L’Apôtre André était pêcheur, com­me son frè­re Simon Pierre. Il était ori­gi­n­aire de Beth­saï­da, au bord du lac de Galilée, et pos­sé­dait une mai­son à Caphar­na­üm.

„En ce temps-là, com­me Jésus mar­chait le long de la mer de Galilée, il vit deux frè­res: Simon, appelé Pierre, et André, son frè­re, qui jet­ai­ent leurs filets dans la mer, car ils étai­ent pêcheurs. Il leur dit: ‚Sui­vez-moi, et je vous ferai deve­nir pêcheurs d’hommes.‘ Et eux aus­si­tôt, quit­tant leurs filets, le sui­vi­rent.“ (Mt 4,18ss)

André était un disci­ple de Jean-Bap­tis­te. Lors-que JÉSUS pas­sa là pour la pre­miè­re fois, Jean-Bap­tis­te dit: „Voi­ci l’Agneau de DIEU.“ Deux de ses disci­ples, André et Jean, étai­ent prés­ents, ils ont sui­vi JÉSUS et lui ont deman­dé: „Maît­re, où demeu­res-tu?“ – „Venez et voyez!“

L’Apôtre André a tou­jours amené des hom­mes à JÉSUS, des pieux et des bons, mais aus­si des pécheurs et sur­tout des pécher­es­ses. Il le fai­sait d’une maniè­re très silen­cieu­se et hum-ble. Et c’est ain­si qu’il fut le pre­mier, après avoir fait la con­nais­sance du SAUVEUR, à al-ler voir son frè­re Pierre et à lui dire: „Nous avons vu le Mes­sie!“

De nombreux mira­cles, gué­ri­sons, résur­rec­tions et con­ver­si­ons sont rap­por­tés sur l’Apôtre André. À Patras (Grè­ce), il a gué­ri Maxi­mil­la, la femme du gou­ver­neur d’Égée, et elle s’est con­ver­tie au chris­tia­nis­me. Bien enten­du, son mari n’était pas du tout d’accord, car l’ordre … mehr